Burkina : un policier tué dans une attaque dans le Nord

Par AFP

AFRICA RADIO

Un policier burkinabè a été tué dans la nuit de mercredi à jeudi au cours d'une attaque contre le commissariat de police de Solan, une localité du Nord du Burkina Faso frontalière du Mali, ont indiqué des sources sécuritaires.

"Des individus armés non identifiés ont attaqué le commissariat de police du district de Solan", une localité située à une dizaine de kilomètres de Sèbba, chef-lieu de la province du Yahgha, a déclaré à l'AFP une source sécuritaire."Un assistant de police" a été tué au cours de cette attaque et le "bâtiment endommagé" par les "tirs nourris", a-t-elle indiqué.Les assaillants, estimés à "une dizaine", selon une source policière qui a confirmé l'attaque, sont "venus à bord de motocyclettes qu'ils ont abandonnées non loin du commissariat", avant de progresser à pied.Ils "sont repartis à bord des mêmes engins, en direction de la frontière malienne", a précisé la même source.Le Burkina Faso, frontalier du Mali et du Niger, est le théâtre d'attaques djihadistes régulières depuis le premier trimestre 2015. Le Nord et l'Est du pays sont particulièrement touchés. Les attaques attribuées aux groupes jihadistes Ansaroul Islam et au Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans (GSIM) et à d'autres groupuscules, ont fait plus de 255 morts depuis 2015.Ouagadougou, la capitale, a été frappée à trois reprises, avec un bilan total de près de 60 morts.