Burundi: la menace des islamistes somaliens "toujours grande"

24 décembre 2010 à 10h25 par La rédaction

BUJUMBURA (AFP)

La menace des islamistes somaliens "est toujours très grande" au Burundi, où plusieurs tentatives d'attentats ont été récemment déjouées, selon le ministre burundais de la Sécurité, qui a appelé les Burundais à "la vigilance".

Pays contributeur de troupes au sein de la force de paix de l'Union africaine en Somalie (Amisom), le "Burundi est dans le collimateur des activistes somaliens shebab", a déclaré vendredi à l'AFP le général Alain Guillaume Bunyoni.

"La menace est toujours grande, elle a été proférée à plusieurs reprises", alors que les shebab et leurs sympathisants "circulent activement" dans toute la région, s'est inquiété le général Bunyoni.

"Nous appelons la population à être vigilante et à signaler tous les étrangers suspects et toute situation anormale", a-t-il poursuivi. "Nous avons déjà déjoué plusieurs tentatives sérieuses et plusieurs arrestations de suspects ont été opérées, dont certains étaient recherchés pour leur participation dans ce type de forfaits", a annoncé le ministre, qui n'a pas donné d'autres précisions.

Ces suspects ont été livrés au Kenya et à l'Ouganda, a-t-il ajouté sans donner davantage de précisions.

Le Burundi a envoyé fin novembre un bataillon supplémentaire en Somalie, portant à quelque 3.500 le contingent burundais au sein de l'Amisom déployée à Mogadiscio et qui compte désormais plus de 8.000 hommes, le reste de la troupe étant étant composé de soldats ougandais.

Plus d'une trentaine de soldats burundais ont été tués en Somalie depuis 2007.Les insurgés islamistes shebab ont menacé à plusieurs reprises le Burundi de représailles, notamment dans la foulée d'un double attentat revendiqué par les shebab et qui a fait 76 tués à Kampala le 11 juillet.