Cameroun: 33.000 décès liés au Sida en 2010, 570.000 séropositifs

28 novembre 2011 à 17h06 par La rédaction

YAOUNDE (AFP) - (AFP)

Le sida a été à l'origine du "décès de 33.000 personnes en 2010" au Cameroun, qui compte 570.000 personnes séropositives en 2011 pour une population d'environ 20 millions d'habitants, a révélé lundi le ministre de la Santé publique André Mama Fouda.

"Le sida est à l'origine de 33.000 décès en 2010 et malgré les efforts de prévention, le Cameroun a enregistré environ 50.000 nouvelles infections (...) la même année", a indiqué M. Mama Fouda lors d'une conférence de presse à Yaoundé, avant la Journée mondiale de lutte contre le sida le 1er décembre.

"Le Cameroun compte près de 570.000 personnes vivant avec le VIH en 2011, dont environ 60% sont des femmes", a ajouté M. Mama Fouda.

"70% des nouvelles infections (chez les) 15-24 ans" atteignant les jeunes filles, "ces chiffres (témoignent) de la féminisation de l'épidemie", a-t-il précisé.

Chaque année, "7300 enfants sont infectés du fait de la transmission mère-enfant du VIH", toujours selon M. Mama Fouda.

Le Cameroun a prévu pour 2011 une enveloppe de 12 milliards de FCFA (18,2 millions d'euros) pour l'achat d'anti-rétroviraux (ARV) distribués gratuitement aux malades, d'après M. Mama Fouda.

Le Cameroun devrait dénombrer "environ 100 à 120.000 personnes sous traitement en 2011" dans le cadre de ce programme mais la demande reste croissante, a-t-il précisé.

L'objectif du Cameroun "est d'éliminer les nouvelles infections chez les enfants à l'horizon 2015" et de "réduire de 50% les nouvelles infections chez les femmes en âge de procréer", selon M. Mama Fouda.

L'Afrique subsaharienne est la région du monde la plus durement touchée par le VIH.En 2010, près de 68% des personnes vivant avec la maladie dans le monde résidaient dans la région, l'Afrique du Sud comptant plus de personnes atteintes (environ 5,6 millions sur 50 millions d'habitants) que tout autre pays au monde, selon un rapport d'Onusida paru le 21 novembre.

Mais les décès diminuent toutefois régulièrement depuis 1998 car l'accès aux traitements antirétroviraux gratuits s'est généralisé dans la région, toujours selon le rapport.

Le thème 2011 de la Journée mondiale de lutte contre le sida est "Objectif zéro: zéro nouvelle infection à VIH, zéro discrimination et zéro décès lié au sida".