CAMEROUN : Décès du Nationaliste Agricole Bernard Njonga !

Par Juliette Abwa

AFRICA RADIO

Décédé le 21 février 2021 à Amiens-France, Bernard Njonga était ingénieur agronome, activiste, militant et homme politique Camerounais. Par ailleurs, il était candidat à la présidentielle d’Octobre 2018 avec son parti politique ‘Croire au Cameroun’ (CRAC).

L’ancien président de l’Association Citoyenne de Défense des Intérêts Collectifs (Acdic), Bernard Njonga est décédé au CHU d’Amiens en France. Cet ingénieur agronome et activiste était bien connu des milieux agricoles et politiques au Cameroun. Ainsi, après avoir réussi la même année, le concours du Cuss qui est l’école qui forme les médecins au Cameroun, l’école d’Aéronautique civile d’Alger et l’Ecole Nationale Supérieure d’Agronomie (ENSA) au Cameroun, il choisira l’ENSA.

C’est ainsi qu’après ses études universitaires, Bernard Njonga devient fonctionnaire camerounais officiant en tant qu’Assistant de Recherche à l’Institut de Recherche pour le Développement (IRAD) à Yaoundé. Après 3 ans passés dans cette institution, il démissionne et lance l’ONG ‘Service d’appui aux initiatives locales de développement’ (SAILD) qui édite le journal ‘La Voix du Paysan’. Très connu pour son combat en faveur des populations rurales, ce dernier a dénoncé en 2008, les détournements des subventions du Programme National d’Appui à la filière maïs au Cameroun (1,2 milliards de FCFA détournés des circuits du ministère de l’agriculture en 2ans), mais aussi l’introduction des organismes génétiquement modifiés (OGM) dans le secteur agricole. Entre 2003 et 2006, Bernard Njonga engage une bataille avec l’Etat camerounais et les importateurs des poulets congelés au Cameroun et finit par avoir gain de cause. En effet, l’importation du poulet congelé de l’Union Européenne est interdite au Cameroun même si ce phénomène a refait surface 10 ans après dans le pays.

 Par ailleurs, ce dernier a implémenté la philosophie du ‘consommons ce que nous produisons’ afin de réduire l’importation des produits de premières nécessités afin de favoriser la production locale. Ainsi, en janvier 2017 à Ebolowa au Sud du pays, il lance la campagne ‘Zero produit alimentaire importé au comice’. Le défenseur du monde agricole et auteur de plusieurs ouvrages nous quitte à l’âge de 66 ans.

Juliette Abwa