Cameroun-France: accord de 326 millions d'euros pour le développement

Par La rédaction

YAOUND�? (AFP) - (AFP)

Le Cameroun et la France ont signé vendredi à Yaoundé un accord de financement de projets de développement d'un montant de 326 millions d'euros couvrant une période de cinq ans (2011-2016), a constaté un journaliste de l'AFP.

L'accord dénommé "Contrat de développement désendettement (C2D)" a été signé par Abdoulaye Yaouba, ministre camerounais délégué auprès du ministre de l'Economie, et Henri De Raincourt, ministre français chargé de la Coopération.

Il porte sur un montant "de près de 326 millions d'euros, soit environ 214 milliards de FCFA, pour la période 2011-2016", a indiqué M. Yaouba.

Les principaux secteurs couverts par ce financement sont notamment l'agriculture, le développement local, les infrastructures, le développement urbain et la formation professionnelle.

Initié par la France, le C2D a pour but d'annuler la dette de certains pays, tout en la reconvertissant en subventions pour le financement du développement.Vingt-trois pays sont concernés, selon l'ambassade de France au Cameroun.

Dans le cadre de ce programme, le Cameroun avait déjà bénéficié d'une enveloppe de 352 milliards de FCFA (536,6 millions d'euros) pour la période allant de 2006 à 2011.

"Le Cameroun est de loin le pays qui bénéficie du C2D le plus important", a souligné M. Yaouba.

"Je me réjouis des immenses potentiels que ce C2D (signé vendredi) va contribuer à mettre en valeur non seulement pour faire face aux besoins alimentaires (60% de l'enveloppe est dédiée à l'agriculture et au développement rural) du pays mais aussi pour neutraliser la volatilité des prix et stimuler ses exportations", a pour sa part dit M. De Raincourt.

"Le Cameroun est le premier destinataire de (l')aide (de la France) en Afrique subsaharienne", a-t-il souligné.

"Le partenariat entre la France et le Cameroun n'a jamais été aussi fort ni aussi serein dans tous les domaines.Ne nous laissons pas distraire par les rumeurs ou les approximations qui fleurissent parfois en ces temps difficiles", a-t-il lancé.

Certains Camerounais estiment que Paris boude le régime de Yaoundé, mettant notamment en avant le fait que Nicolas Sarkozy ne s'est jamais rendu dans le pays depuis qu'il est à l'Elysée.