Cameroun: les contestations éventuelles doivent passer par la voie légale (Guterres)

22 octobre 2018 à 15h29 par AFP

AFRICA RADIO

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a indiqué lundi dans un communiqué avoir "pris note" des résultats de la présidentielle au Cameroun et appelle, en cas de contestations, à ce qu'elles suivent "la voie légale".

"Toutes les contestations électorales doivent être traitées par les canaux légaux", souligne-t-il dans son communiqué.Antonio Guterres "réaffirme son encouragement à toutes les parties prenantes à privilégier le dialogue qui est le meilleur chemin vers la cohésion sociale et l'unité nationale", ajoute le texte.Le président camerounais Paul Biya, 85 ans dont 35 au pouvoir, a été réélu lundi pour un septième mandat avec 71,28% des suffrages, une victoire écrasante dans un scrutin où l'opposant Maurice Kamto arrive deuxième avec 14,23% des voix.