Campagne électorale en RDC: un média d'opposition fermé dans l'Est

Par AFP

AFRICA RADIO

Une radio proche de l'opposition a été fermée en pleine campagne électorale dans l'est de la République démocratique du Congo, ont indiqué plusieurs sources dont une organisation de défense de la presse qui a dénoncé jeudi cette volonté de la "réduire au silence".

La Radio Iriba FM, une station émettant à Bukavu, dans la province du Sud-Kivu, a été fermé sur ordre du parquet, a indiqué dans un communiqué l'ONG Journaliste en danger (JED).Selon JED, partenaire de Reporter sans frontières en RDC, un officier de police judiciaire accompagné d'un groupe de policiers s'est rendu, le mercredi 28 novembre 2018 vers midi, dans les installations de la Radio Iriba FM.Il a contraint les journalistes à interrompre immédiatement la diffusion des émissions. Les agents ont ensuite scellé toutes les portes de la radio."Il s'agit d'une grave atteinte à la liberté de la presse et au droit à l'information", a estimé l'ONG de défense de la presse."Le scellage est intervenu sans aucun motif avancé par les policiers envoyé pour cette fin", selon la directrice de Radio Iriba FM Prisca Bukaraba, dans un communiqué parvenu à l'AFP.La direction de la radio Iriba "ne se reproche de rien, elle considère qu'il s'agit d'un acharnement, un musèlement du média et/ou un combat politique contre le promoteur de cette radio Donat Musema Donado", a-t-elle ajouté.Candidat député provincial pour les élection du 23 décembre, M. Museme Donado est membre de l'Union pour la nation congolaise (UNC), parti de l'ancien président de l'Assemblée nationale, Vital Kamerhe, allié à l'opposant Félix Tshisekedi de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), pour l'élection présidentielle du 23 décembre.L'Association congolaise pour l'accès à la justice (Acaj), une organisation de défense des droits de l'Homme, a de son côté estimé que cette décision vise à "empêcher ce médias à grande écoute de faire passer les messages de la campagne électorale de la coalition UNC-UDPS".Félix Tshisekedi affrontera vingt candidats au scrutin présidentiel, dont Emmanuel Ramazani Shadary, soutenu par le président Joseph Kabila, qui ne pouvait pas se représenter après 18 ans au pouvoir.