Cap-Vert: les électeurs ont commencé à voter pour les législatives

Par La rédaction

PRAIA (Cap-Vert) (AFP)

Les électeurs ont commencé à voter dimanche pour les législatives au Cap-Vert qui opposent principalement les deux grands partis dominant depuis vingt ans la vie politique de cet archipel ouest-africain loué pour sa démocratie, a constaté un journaliste de l'AFP.

Les bureaux ont ouvert à 08H00 locales (09H00 GMT) et fermeront à 18H30 (19H30 GMT).Les premiers résultats provisoires sont attendus une heure environ après la fermeture des bureaux.

Quelque 310.000 électeurs sont appelés aux urnes pour renouveler les 72 sièges du parlement.

José Maria Neves, 50 ans, Premier ministre et président du Parti africain de l'indépendance du Cap-Vert (PAICV, socialiste), au pouvoir depuis dix ans, sollicite un troisième mandat de cinq ans.

Face à lui, Carlos Veiga, 61 ans, ancien Premier ministre et leader du Mouvement pour la Démocratie (MPD, libéral), qui a dirigé le pays de 1991 à 2001, et dont la campagne a été placée sous le signe du "changement" face au PAICV, ancien parti unique qui avait déjà été au pouvoir de 1975 à 1991.

Impossible de se faire une idée du favori, la publication de sondages étant interdite par la loi.

Depuis janvier 2008, le Cap-Vert a quitté la catégorie des pays les moins avancés pour celle des "pays à revenus intermédiaires" et est présenté comme "un exemple" de démocratie et de bonne gouvernance en Afrique.

Le Cap-Vert, démocratie parlementaire dont le président est depuis 2001 Pedro Pires, au rôle protocolaire, a la particularité d'avoir plus de ressortissants vivant à l'étranger que sur son territoire: 700.000 (essentiellement aux Etats-Unis) contre 500.000.