Cap-Vert: premier tour de la présidentielle

7 août 2011 à 9h16 par La rédaction

PRAIA (AFP) - (AFP)

Les opérations de vote ont débuté dimanche au Cap-Vert, avec retard dans certains endroits de la capitale et de l'intérieur, pour le premier tour d'une élection présidentielle pour laquelle quatre candidats sont en lice pour succéder à Pedro Pires, selon des sources concordantes.

Le vote, qui devait débuter à 07H00 locales (08H00 GMT), a commencé après 08H00 (09H00) dans plusieurs lieux visités par un journaliste de l'AFP à Praia.

Selon des journalistes locaux joints à l'intérieur du pays, les électeurs ont commencé à voter pour la plupart à 08H30 (09H30 GMT) à Sal (nord), Sao Vincente (nord) et Boa Vista (est).

Dans la capitale, une file d'électeurs était visible devant un centre de vote dans le quartier de Thada Sao Antao, attendant patiemment de pouvoir glisser leur bulletin dans l'urne.

Devant un des quatre bureaux composant le centre de vote, une cinquantaine de personnes prêtaient l'oreille à la présidente du bureau, qui procédait un appel nominatif.L'identité de l'électeur était ensuite vérifiée sur des listes par d'autres membres du même bureau, en présence d'observateurs de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest (Cédéao), a constaté le journaliste de l'AFP.

Parmi les quatre candidats qui se présentent à ce scrutin, deux sont issus du Parti africain de l'indépendance du Cap-Vert (PAICV, socialiste, au pouvoir): l'ex-ministre Manuel Inocencio Sousa, 60 ans, a reçu l'investiture du parti, tandis que l'ex-président de l'Assemblée nationale Aristides Lima, bientôt 56 ans, contestant le choix du parti, est en lice en indépendant.

Un autre ex-ministre, Jorge Carlos Fonseca, 60 ans, défend les couleurs du Mouvement pour la démocratie (MPD, libéral, principal parti de l'opposition).Ces trois personnalités, considérées comme des favoris, affrontent aux urnes un ex-combattant de la guerre d'indépendance et enseignant, Joaquim Monteiro, 71 ans, qui est jugé outsider.

Cette élection vise à trouver un successeur au président Pedro Pires qui ne se représente pas après deux mandats autorisés par la Constitution, confortant l'image de modèle de démocratie de ce pays présenté en outre comme un exemple de bonne gouvernance.

Les bureaux de vote doivent fermer à 17H00 (18H00 GMT).Les premiers résultats provisoires sont attendus quelques heures après la clôture du scrutin.