Casques bleus et militaires congolais blessés dans l'offensive contre les rebelles ADF en RDC

Par AFP

AFRICA RADIO

Des Casques bleus et des militaires congolais ont été blessés dans leur offensive conjointe lancée contre des rebelles ADF qui sèment la terreur dans l'est de la République démocratique du Congo, a déclaré jeudi un responsable onusien.

"Nous tenons Kididiwe pour l'instant, après des violents combats avec un groupe armé. Pour l'instant, nous évacuons des blessés militaires congolais et Casques bleus", a déclaré à l'AFP le général Bernard Commins, numéro 2 de la force de la Mission des Nations unies en RDC (Monusco)."Je ne peux pas vous dire s'il y a des morts ou pas", a ajouté l'officier français, interrogé sur une information faisant étant de morts parmi les soldats de la paix lors de cette opération qui est à son troisième jour.Situé à environ 20 km au nord-est de Beni (dans la province du Nord-Kivu), Kididiwe était un "bastion important" des Forces démocratiques alliées (ADF), a-t-il ajouté. "C'est à partir de ce bastion que les ADF attaquait directement la ville de Beni", a indiqué de son côté un officier congolais, sous couvert d'anonymat."Nous avons engagé des hélicoptères d'attaque dans la zone de Mayangose (au nord-est de Beni) où nos troupes étaient menacées par les ADF", avait affirmé la veille le général Commins.Les ADF sont historiquement un groupe de rebelles musulmans de l'Ouganda voisin qui s'est replié à la fin des années 90 dans l'est de l'actuelle RDC pour poursuivre son combat contre le président Yoweri Museveni.Depuis octobre 2014, les rebelles ADF sont tenus responsables du massacres de plusieurs centaines de civils et de 15 Casques bleus tanzaniens en décembre dernier dans la région de Beni.Sans rien revendiquer ni afficher de leader, les ADF repliés dans la jungle ont resserré depuis septembre l'étau sur Beni avec plusieurs tueries dans les faubourgs de la ville.