Centrafrique : François Bozizé a pris la tête de la la Coalition des patriotes pour le changement (CPC)

Par Nadir Djennad

AFRICA RADIO

Selon le porte-parole de la CPC, Serge Bozanga, François Bozizé a répondu favorablement à "l'appel" des six groupes armés membres de la CPC, lui "demandant de prendre la tête" de la coalition "en qualité de coordinateur général".

Pour THIERRY VIRCOULON, chercheur à l'IFRI, l'Institut français des Relations Internationales, spécialiste de l'Afrique centrale, cette annonce n'est que l'officialisation du rôle de François Bozizé au sein du CPC

« Il était déjà considéré comme le chef du CPC depuis les débuts du CPC. Il ne s'agit que d'une officialisation tardive. Cela confirme ce que disait officiellement le gouvernement : c'est-à dire que Bozizé est responsable de ce qui s'est passé en décembre. Et par conséquent, il doit être arrêté et jugé »
Pourquoi cette officialisation tardive ? Thierry Vircoulon a une idée « La principale raison est qu'il y a des perspectives de négociations, puisqu'il y a une tentative de négociations par l'Angola, et qui dit négociation, et par conséquent officiel, il doit y avoir un interlocuteur officiel »