Centrafrique/Présidentielle : « Il faut refermer la parenthèse Touadéra » selon Crépin Mboli-Goumba.

Par Sonia 1

AFRICA RADIO

Le 27 décembre prochain, les Centrafricains sont appelés aux urnes pour les élections présidentielles et législatives. La semaine dernière, la Cour constitutionnelle a annoncé la liste des 17 candidats à la magistrature suprême retenus. Parmi eux, Maître Crépin Mboli-Goumba, candidat du Patrie (Parti africain pour la transformation radicale et l'intégration des Etats). Il répond au micro de Stéphanie Hartmann.

Ministre sous la transition, Crépin Mboli-Goumba n'avait pas pu se présenter à la présidentielle de 2015.

Très critique sur la gouvernance de Faustin Archange Touadéra, Crépin Mboli-Goumba rappelle que la Centrafrique est un « Etat failli qui n'arrive même pas à acheter des Urnes pour les élections ».

« En 2015, le Togo avait fourni des urnes. En 2020, cette année ce sera l'Afrique du Sud » précise-t-il.

Ecoutez son interview ci-dessous :