Changement à la tête du contre-espionnage algérien

Par La rédaction

ALGER (AFP) - (AFP)

Le général algérien Athman Tartag, doté d'une longue expérience dans le domaine de la lutte contre le terrorisme, vient d'être nommé à la tête du contre-espionnage algérien, a annoncé lundi le quotidien El Watan.

La direction de la sécurité intérieure (DSI), dépendante du département du renseignement et de la sécurité (DRS), était gérée par le général Abdelkader Kherfi, plus connu sous le nom de "général Ahmed".

Agé d'une soixantaine d'années, le général Tartag dit "général Bachir" était à la retraite et a été nommé jeudi, selon la même source.Il avait déjà dirigé la DSI par intérim après le décès, en 2007, du général-major Smaïn Lamari.

Cet expert dans la lutte contre le terrorisme aurait été nommé, selon le quotidien El Watan, pour "éradiquer les derniers foyers d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) qui subsistent encore dans le nord du pays et de prévenir une éventuelle prolifération du terrorisme aux frontières avec la Libye, le Niger et le Mali".