Choléra: 372 décès dans le nord du Cameroun depuis mai

8 septembre 2010 à 13h21 par La rédaction

YAOUNDE (AFP)

Le choléra qui sévit dans le nord du Cameroun depuis mai a entraîné la mort de 372 personnes dans deux régions, selon un rapport du ministère camerounais de la Santé obtenu mercredi par l'AFP.

Au 7 septembre, 372 décès avaient été dénombrés sur 5.460 cas dans les provinces du Nord et de l'Extrême-Nord.367 décès ont eu lieu dans l'Extrême Nord et 5 dans le Nord.

Un précédent bilan daté du 26 août faisait état de 278 morts.

Selon le rapport, "4.351 malades ont été déclarés guéris" depuis la détection du premier cas en mai et sont rentrés chez eux, tandis que 245 restaient hospitalisés mardi.

Les autorités redoutent une propagation de la maladie dans le sud du pays, à cause notamment des mouvements de personnes liés à la rentrée scolaire de lundi.

Mardi, la Libye a dépêché dans le nord du pays un avion de médicaments et d'autres produits nécessaires à la prise en charge des malades, selon des sources concordantes.

Selon le rapport du ministère de la Santé, parmi les patients enregistrés dans les hôpitaux de l'Extrême-Nord, figurent 27 personnes "d'origine étrangère", dont 25 Nigérians et deux Tchadiens.

"La prise en charge gratuite des malades au Cameroun occasionne l'afflux des malades de pays étrangers voisins (Nigeria et Tchad)", a expliqué sous couvert d'anonymat un responsable du ministère interrogé sur le sujet.

Par ailleurs, la presse locale a rapporté que la détection d'un cas de choléra dans un train en provenance de Ngaoundéré (nord), dans la nuit de lundi à mardi, avait semé "la panique" et l'affolement à l'arrivée du train à la gare de Yaoundé.

"Un Camerounais en provenance du Nigeria et voyageant par train couchette dans la nuit du 6 au 7 septembre de Ngaoundéré à Yaoundé a été déclaré atteint de choléra et descendu du train en chemin pour des soins", expliqué dans un communiqué le ministre de la Santé, André Mama Fouda.

Il a été "ordonné l'administration à titre préventif des antibiotiques aux 1.500 passagers du train à leur arrivée" à Yaoundé, et "l'ensemble des wagons" a été désinfecté, ajoute-t-il.

D'après le directeur de la lutte contre la maladie au ministère de la Santé,le Pr Gervais Ondobo, le gouvernement et ses partenaires ont "élaboré un plan d'urgence pour la maîtrise de l'épidémie de choléra" dans l'Extrême-Nord et le Nord.

Le budget prévisionnel pour l'exécution de ce plan jusqu'à juillet 2011 est de près de 2,5 milliards de FCFA (3,797 millions d'euros).

Le premier cas de choléra a été détecté le 6 mai dans l'Extrême-Nord, selon le ministère de la Santé.L'épidémie de 2010 est la plus grave de ces dix dernières années dans le nord du Cameroun, selon des sources concordantes.