Cinq militaires ivoiriens tués dans deux attaques dans un quartier d'Abidjan

5 août 2012 à 14h09 par La rédaction


ABIDJAN (AFP) - (AFP)

Cinq militaires ivoiriens ont été tués dimanche dans deux attaques consécutives menées par des hommes "lourdement armés" dans un quartier d'Abidjan, dont une contre un commissariat, a déclaré à l'AFP le ministre de la Défense, Paul Koffi Koffi.

Tôt dimanche, "trois" militaires des Forces républicaines (FRCI) "ont été tués dans l'attaque du commissariat du 17e arrondissement de Yopougon" (quartier ouest), a-t-il indiqué depuis le lieu de l'assaut.

"Six hommes sont arrivés dans un taxi, en treillis et lourdement armés, et ils ont ouvert le feu", apparemment pour libérer des personnes "interpellées préventivement" samedi, a-t-il raconté.

"Quelques minutes après, ils sont allés un peu plus loin vers une position de contrôle" tenue par l'armée dans le quartier, "ils ont tiré sans sommation et ont tué deux FRCI", a poursuivi M. Koffi."On pense que c'est le même groupe" que pour la première attaque, a-t-il précisé.

"Je pense que c'est du banditisme", a souligné le ministre, sans exclure la piste de militaires criminels: "on va voir si l'enquête nous oriente vers des militaires, des membres des forces de l'ordre ou des civils".

L'insécurité a reculé dans le pays depuis la fin de la crise postélectorale de décembre 2010-avril 2011 - ayant fait 3.000 morts et dont Yopougon fut l'un des théâtres majeurs de combats -, mais la circulation d'armes et le nombre d'ex-combattants mécontents de leur sort nourrissent des incidents parfois meurtriers.