Combats en RDC: des milliers de réfugiés congolais fuient vers l'Ouganda

23 mai 2012 à 15h54 par La rédaction


KAMPALA (AFP) - (AFP)

Des milliers de personnes, fuyant les combats dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC) entre forces gouvernementales et soldats mutins, ont trouvé refuge ces derniers jours en Ouganda, a indiqué un responsable du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

Pour la seule journée de mardi, plus d'un millier de réfugiés congolais ont fui la province du Nord-Kivu pour traverser la frontière ougandaise, selon le numéro deux du HCR en Ouganda, Sakura Atsumi.

"Depuis le 11 mai et jusqu'à mardi soir, nous avons enregistré 8.520 réfugiés" arrivés en territoire ougandais, et cet afflux se poursuivait mercredi, a précisé M. Atsumi.

Deux convois de réfugiés ont été éloignés de la frontière à bord de camions du HCR, selon ce même responsable.

Les autorités ougandaises ont déjà fait état de l'arrivée de milliers de réfugiés congolais, dont la plupart ont été accueillis par les populations locales en attendant de voir l'évolution des combats en cours dans le Nord-Kivu.

Près de 18.000 réfugiés congolais sont désormais recensés en Ouganda, dont 10.000 nouveaux-venus depuis avril, selon David Kazungu, Commissaire pour les réfugiés au sein du gouvernement ougandais.

Au Rwanda voisin, 8.885 réfugiés congolais ont été pris en charge depuis le 27 avril dans un centre de transit de la ville frontalière de Gisenyi (ouest), a un indiqué une porte-parole du HCR dans ce pays, Anouck Bronee.

Une moyenne d'environ 150 Congolais continuent d'arriver chaque jour en territoire rwandais, a-t-elle précisé.

L'armée tente depuis début mai de neutraliser un groupe de militaires mutins, issus de l'ancienne rébellion tutsi congolaise du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP).Kinshasa accuse le général Bosco Ntaganda, recherché par la Cour pénale internationale (CPI) pour enrôlement d'enfants soldats, d'être à la tête des mutins.

Les combats ont provoqué à nouveau d'importants déplacements de population, notamment vers l'Ouganda et le Rwanda voisin.