Congo: 69 bateaux chinois interdits de pêcher dans les eaux congolaises

Par La rédaction

BRAZZAVILLE (AFP) - (AFP)

Soixante-neuf bateaux appartenant à trois entreprises chinoises accusées de pratiques illicites ont été interdits de pêcher dans les eaux congolaises, a indiqué vendredi à l'AFP un conseiller au ministère congolais de la pêche et de l'aquaculture Dieudonné Kiessiekiaoua

"Ces navires sont suspendus de pratique de la pêche industrielle dans les eaux territoriales congolaises, à cause du non respect des lois et règlements en vigueur (depuis 2000)", a déclaré M. Kiessiekiaoua.

"Ces bateaux ont exercé des activités dans la zone de 6 milles nautiques, qui est une zone de reproduction", où la pêche est strictement prohibée, a-t-il ajouté.

Les navires suspendus appartiennent à trois compagnies chinoises: Lulu, Rong Chang, Huayi Jinri.

En août, le conseiller Kiessiekiaoua avait annoncé à l'AFP que le Congo s'était doté d'un système satellitaire de surveillance des bateaux "pour mieux contrôler ses eaux".

Le Congo a interdit récemment la pratique de la pêche avec des engins explosifs et les filets à petites mailles.

Selon les estimations du ministère de la pêche, pour que chaque Congolais consomme 25 kilos de poisson par an, il faut que le pays dispose de 100.000 tonnes de poisson.

"Notre production est en deçà et de temps en temps nous recourrons aux importations pour combler le déficit", selon le conseiller Kiessiekiaoua.

Le Congo importe chaque année des denrées alimentaires pour 130 milliards de Fcfa (198 millions d'euros), selon l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation (FAO).