Congo: campagne de vaccination de masse contre la polio

11 novembre 2010 à 17h49 par La rédaction

BRAZZAVILLE (AFP)

Une campagne de vaccination de masse contre la poliomyélite va être lancée vendredi pour tenter d'enrayer l'épidémie un virus de la polio qui a déjà fait 101 morts dans le pays depuis octobre, ont annoncé jeudi les autorités congolaises, l'Uniceg et l'OMS.

"Le premier tour d'une campagne de vaccination de masse ciblant 3 millions de personnes de tout âge débute vendredi en réponse à une épidémie de polio faisant majoritairement et de manière inhabituelle, des victimes parmi les adultes", ont annoncé dans un communiqué conjoint le ministère de la Santé, l'Organisation mondiale pour la Santé (OMS), le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) et le Rotary club.

"Cette campagne va démarrer demain (vendredi) à Pointe-Noire", capitale économique (sud), épicentre de l'épidémie, a déclaré à la presse le ministre de la Santé, le Professeur Georges Moyen.

"Il ne faut pas penser que la campagne va seulement concerner Pointe-Noire.Le 18 novembre le tour viendra à Brazzaville qui, comme Dolisie et Nkayi (sud ouest), est déjà touchée par l'épidémie", a-t-il ajouté.

Ces quatre principales villes du pays abritent officiellement plus des trois quarts de la population congolaise (3.6 millions d'habitants).

Selon le ministre "la vaccination se fera de porte-à-porte, même dans les administrations".Le pays a besoin de 12 millions de doses pour mener cette opération.

Dans un communiqué, l'OMS a indiqué que la République démocratique du Congo et l'Angola voisines seront également touchées par la vaccination.

La poliomyélite était considérée comme éradiquée au Congo qui n'avait plus enregistré des cas depuis 2000, selon l'OMS.

Selon nos enquêtes épidémiologiques préliminaires, il s'agit d'un poliovirus importé", a précisé récemment à l'AFP le directeur de la Santé, le Pr Alexis Elira Dokekias, soulignant que "le plus grand nombre de cas ont (...) entre 15 et 40 ans" et sont "certainement des personnes sous immunisées soit par des vaccinations antérieures non efficaces ou non entreprises", alors que la maladie touche habituellement plutôt les enfants.

Entre 2000 et 2001, le Congo, la RDC, l'Angola et le Gabon avaient mené des campagnes synchronisées contre la polio.