Congo: confinement prolongé jusqu'au 15 mai (président)

Par AFP

AFRICA RADIO

Le président de la République du Congo, Denis Sassou Nguesso, a annoncé jeudi soir la prolongation jusqu'au 15 mai du confinement pour enrayer la propagation du coronavirus.

Le Congo-Brazzaville (environ cinq millions d'habitants, 220 cas officiellement déclarés dont neuf décès et 19 guérisons) était initialement en confinement total depuis le 31 mars et jusqu'à ce 30 avril."Le confinement actuel s'étendra du 1er au 15 mai 2020. Durant cette période, nous évaluerons l'efficacité de sa mise en oeuvre", a déclaré le président Sassou Nguesso dans un message radiotélévisé.L'état d'urgence est prolongé jusqu'au 10 mai, a-t-il ajouté."Au cas où les résultats observés se révéleraient au fur et à mesure encourageants, le gouvernement pourrait alors étudier, au même moment, un plan de déconfinement ordonné, applicable par paliers à partir du 16 mai 2020", a-t-il ajouté.Le président a également décidé "la mise en oeuvre, à grande échelle, du test de dépistage" et le "port obligatoire du masque pour toute personne présente dans les espaces publics fermés ou ouverts".Le gouvernement a commandé 1,5 million de masques "chez nos artisans", a ajouté le président, souhaitant un prix de vente "n'excédant pas 1.000 Francs CFA (environ 1,5 euros)".M. Sassou a par ailleurs fustigé le comportement de ses concitoyens qui ne respectent pas les mesures barrières. "Dans certains quartiers de nos villes, les jeunes continuent à pratiquer des sports collectifs, au mépris des mesures de protection édictées dans le cadre de la lutte contre le COVID-19", a-t-il dénoncé."Des rassemblements de plus de 50 personnes continuent à être organisés comme en temps normal, dans l'insouciance la plus complète du danger encouru devant le COVID-19", a-t-il relevé.