Congo : un premier cas de coronavirus détecté à Brazzaville

15 mars 2020 à 8h49 par AFP

AFRICA RADIO

Le gouvernement congolais a annoncé avoir détecté un premier cas du nouveau coronavirus sur son territoire, à Brazzaville, dans un communiqué radiodiffusé dans la nuit de samedi à dimanche.

Avec sept décès pour 280 cas, essentiellement en Egypte et au Maghreb, selon un décompte de l'AFP établi à partir de sources officielles dimanche à 09H00 GMT, l'Afrique est jusqu'à présent nettement moins touchée que le reste de la planète.Mais de plus en plus de pays d'Afrique subsaharienne ont rapporté leur première contamination ces dernières 48 heures.A Brazzaville, le premier cas confirmé est "un ressortissant franco-congolais âgé de 50 ans, arrivé au Congo le 1er mars 2020 en provenance de Paris par le vol Ethiopian Airlines ET861, après un bref séjour à Amsterdam", selon le communiqué lu sur les médias publics par le porte-parole du gouvernement Thierry Moungalla.Testé positif samedi par le Laboratoire national de santé publique, le patient est dans un état stable et "les membres de sa famille : son épouse de nationalité française ainsi que leur fille âgée de 6 ans ont été isolées et sont sous surveillance permanente", selon le texte.Le gouvernement, qui dit poursuivre l'identification des personnes ayant approché le patient, invite tous les passagers ayant emprunté le même vol à "prendre contact dans les meilleurs délais avec les services de santé".Ce premier cas est apparu dix jours après que le Congo a décidé d'imposer une quarantaine à tous les passagers en provenance des pays à risque, dont la France, une mesure qui n'a pas été appliquée.Par ailleurs, en République démocratique du Congo voisine, où un premier cas, un Congolais vivant en France arrivé le 8 mars, a été diagnostiqué cette semaine, deux nouveaux cas ont été enregistrés, portant à trois le nombre de personnes atteintes par le Covid-19.L'école consulaire française de Kinshasa a décidé de fermer "jusqu'à nouvel ordre" après l'annonce d'un de ces deux nouveaux cas, "un proche de l'un de nos enseignants", a annoncé le lycée dans un communiqué.