Coronavirus: la mission de l'ONU au Mali annonce son 1er cas de contamination

Par AFP

AFRICA RADIO

La mission de l'ONU au Mali en guerre a annoncé samedi un premier cas de contamination par le nouveau coronavirus en son sein.

Le chef de cette mission, la Minusma, Mahamat Saleh Annadif, a indiqué sur Twitter qu'un membre du personnel avait été testé positif samedi, sans plus de précision.Le porte-parole de la mission, Olivier Salgado, a ajouté que la Minusma continuait, parmi ses acivités, à intervenir en soutien aux autorités maliennes dans le combat contre le Covid-19 et que, le soir même, elle serait associée à une opération de décontamination au grand marché de Bamako.Créée en 2013 pour stabiliser le Mali, la Minusma compte sur place près de 12.000 soldats de plus de 50 pays, environ 1.700 policiers de 27 pays, ainsi que près de 1.200 civils maliens et des étrangers, selon des chiffres de la mission datant de décembre 2019.Avec plus de 20 Casques bleus tués en 2019, la Minusma est la mission onusienne la plus dangereuse.L'apparition de la pandémie au Mali complique encore ses opérations, menées dans un contexte de grave dégradation sécuritaire sous l'effet des agissements jihadistes et des violences intercommunautaire, et plus généralement de profonde crise multiforme en cours depuis 2012.La Minusma n'est pas la seule atteinte. L'armée française a indiqué au cours de la semaine écoulée que quatre officiers déployés au Sahel dans le cadre de l'opération antijihadiste Barkhane avaient contracté le virus.La Minusma disait il y a quelques jours avoir pris, avec les autres agences de l'ONU présente, des mesures pour protéger ses personnels, appuyer les autorités maliennes face à l'urgence sanitaire, tout en continuant à remplir les missions de son mandat, relevant essentiellement de la sécurité et du soutien à l'effort politique de pacification. Depuis mars, les personnels en provenance de pays touchés par l'épidémie sont astreints à un confinement de deux semaines. Les membres de la mission sont contraints au télétravail quand il est possible. Les rotations aériennes ont été réduites.La Mali, un des pays les plus pauvres de la planète, a annoncé ses deux premiers cas de coronavirus le 25 mars. Depuis, il a déclaré officiellement 41 cas de contamination et trois décès.