Coronavirus: quatre policiers sud-africains arrêtés pour trafic d'alcool

Par AFP

AFRICA RADIO

La police sud-africaine a annoncé dimanche l'arrestation de quatre de ses agents pour participation présumée à un trafic d'alcool, au moment où la vente d'alcool et de cigarettes est interdite, dans le cadre des mesures de lutte contre le coronavirus.

Plusieurs débits de boisson fermés ont été pillés en Afrique du Sud depuis l'entrée en vigueur le 27 mars du confinement de 21 jours décrété par le président Cyril Ramaphosa, prolongé jeudi jusqu'au 30 avril.Le ministre sud-africain de la Police Bheki Cele a fait état dans un communiqué de 16 attaques visant des commerces de spiritueux dans la province du Cap depuis le début du confinement, s'inquiétant de "l'implication présumée de policiers dans certains délits liés à l'alcool".Deux policiers ont été arrêtés jeudi à la suite d'une dénonciation dans une boutique "en train d'acheter de l'alcool qui devait ensuite être revendu ailleurs", a-t-il précisé.Deux autres policiers ont été arrêtés vendredi dans la province de Mpumalanga (nord-est) en flagrant délit d'utilisation de véhicules publics pour escorter trois camions chargés de bouteilles d'alcool, a-t-il ajouté.Les trois camions "sont présumés appartenir à un propriétaire de pub qui a été également arrêté, ainsi que deux autres conducteurs", selon le texte.Le ministre a appelé à une réunion d'urgence avec les distributeurs d'alcool pour faire face au trafic grandissant et a exhorté la police locale à arrêter les pilleurs de magasins.L'Afrique du Sud est le pays d'Afrique subsaharienne le plus touché par le nouveau coronavirus, avec plus de 2.000 cas confirmés pour 25 morts.Le continent dans son ensemble reste cependant moins touché que d'autres régions du monde, avec 742 décès pour environ 13.700 cas recensés, selon un bilan compilé par l'AFP, notamment près de 300 morts en Algérie sur plus de 1.800 cas.