Côte d'Ivoire: Amadou Soumahoro, un proche de président Ouattara, reconduit à la tête du Parlement

Par AFP

AFRICA RADIO

Un proche du président ivoirien Alassane Ouattara, Amadou Soumahoro, a été reconduit mardi à la tête de l'Assemblée nationale, à l'issue des élections législatives du 6 mars remportées par le parti au pouvoir, a constaté un journaliste de l'AFP.

"A l'issue du vote, le candidat Amadou Soumahoro, ayant obtenu la majorité absolue des suffrages exprimés, est déclaré élu président de l'Assemblée nationale", a annoncé le député Mamadou Diawara, doyen d'âge du Parlement, qui présidait la cérémonie.Député de Séguéla (Nord), ancien ministre, membre fondateur du parti du président Ouattara, M. Soumahoro, 67 ans, a obtenu 158 voix sur 247 votants, contre 85 voix à la candidate de l'opposition Eliane N'Zi. La majorité requise était de 128 voix. Amadou Soumahoro avait succédé en mars 2019 au perchoir de l'Assemblée à l'ex-chef de la rébellion Guillaume Soro, qui, en conflit avec le président Ouattara, avait été poussé à la démission et vit désormais en exil. Le parti au pouvoir, le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), a remporté la majorité absolue à l'Assemblée nationale avec 137 sièges sur 254, contre 91 aux partis d'opposition.Seize députés élus en indépendants se sont ralliés au groupe RHDP, selon ce parti.Le Conseil constitutionnel a validé ces résultats le 25 mars, à l'exception de six circonscriptions où les électeurs devront voter à nouveau, notamment à Séguéla, fief de Hamed Bakayoko, le Premier ministre décédé le 10 mars en Allemagne des suites d'un cancer. Il avait été largement réélu en dépit de son absence.Les législatives se sont déroulées dans le calme et avec la participation de tous les grands partis d'opposition, contrairement à la présidentielle d'octobre 2020 qu'ils avaient boycottée et lors de laquelle des violences électorales avaient fait une centaine de morts.