Côte d'Ivoire: Ban Ki-moon exhorte Gbagbo à respecter la volonté du peuple

Par La rédaction

DAVOS (Suisse) (AFP)

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon a exhorté vendredi à Davos le président sortant de Côte d'Ivoire, Laurent Gbagbo, à "respecter la volonté" du peuple qui a choisi son rival Alassane Ouattara lors de la présidentielle de novembre.

"J'appelle une nouvelle fois le camp de Gbagbo à respecter entièrement la volonté du peuple ivoirien", a expliqué M. Ban lors d'une conférence de presse lors du Forum économique mondial dans l'est des Alpes suisses.

Selon le dernier bilan de l'ONU, les violences nées de la crise entre les deux présidents ivoiriens auto-proclamés a fait depuis la mi-décembre 271 morts.

Alassane Ouattara a été reconnu président par la quasi-totalité de la communauté internationale.

Mais plusieurs manifestations de compréhension vis-à-vis de Laurent Gbagbo, qui détient de facto le pouvoir à Abidjan, ont commencé à s'exprimer en Afrique ces dernières semaines, alors que l'impasse politique perdure, que les tensions s'accroissent et qu'aucun compromis n'est en vue entre les deux rivaux.

"Je suis préoccupé parce quelques différences d'opinion apparaissent" au sein de l'Union africaine, ce qui n'est pas "souhaitable", a observé par ailleurs M. Ban.

Il a relevé que la situation en Côte d'Ivoire "avait pris beaucoup de son temps et de son énergie" à Davos, lors de rencontres avec des "dirigeants africains clé", avant le sommet de l'Union africaine à Addis Abeba.