Côte d'Ivoire: Banque mondiale et BAfD s'interrogent sur leur aide

6 décembre 2010 à 7h50 par La rédaction

WASHINGTON (AFP)

La Banque mondiale et la Banque africaine de développement (BAfD) ont indiqué dimanche qu'elles s'interrogeaient sur l'opportunité de continuer à aider la Côte d'Ivoire, face à la crise politique qui agite le pays.

"Nous souhaitons continuer à travailler avec le peuple de Côte d'Ivoire dans le combat contre la pauvreté, mais il est difficile de le faire efficacement dans un contexte d'incertitude et de tension qui se prolongent", ont indiqué les deux institutions dans un communiqué commun.

"Par conséquent, conformément à notre politique, nous continuerons à surveiller de près les événements et à réévaluer l'utilité et l'efficacité de nos programmes étant donné la dégradation du fonctionnement institutionnel", ont-elle ajouté.

Banque mondiale et BAfD ont fait part de leur "grande inquiétude" face à cette crise, qui selon les deux institutions "se poursuit depuis beaucoup trop longtemps".

D'après elles, elle "fera tomber beaucoup plus d'Ivoiriens dans la pauvreté et causera du tort à la stabilité et la prospérité économique de l'Afrique de l'Ouest".

Depuis le second tour de l'élection présidentielle le 28 novembre, les candidats, Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo, se revendiquent tous deux présidents.Dimanche, M. Ouattara a nommé son gouvernement et M. Gbagbo son Premier ministre, tandis que la communauté internationale craignait que la situation ne dégénère en violences entre les deux camps.