Côte d'Ivoire : Condamnés dans le procès du bombardement de Bouaké, un officier ivoirien clame son innocence

Par Moh SY SAVANÉ

AFRICA RADIO

Patrice Ouéï, un officier de l'armée ivoirienne à la retraite, a été condamné, par contumace, le 15 avril dernier à Paris. Lui et deux autres accusés ont écopé de la perpétuité pour leur implication dans le bombardement du camp français de Bouaké en 2004.

Patrice Ouéï a, depuis, refait surface. Il nie toute implication dans ce bombardement.

Moh SY SAVANÉ.