Côte d'Ivoire - En direct - 01/04/2011

1er avril 2011 à 7h25 par La rédaction

Ne ratez rien des événements en Côte d'Ivoire - Suivez minute par minute toute l'actualité à Abidjan. Photos, vidéos, tout pour suivre cette journée cruciale.18h11. L'ONUCI dit être "prête à faciliter" le départ de Laurent Gbabgbo "si tel était son souhait"17h13. Point de situation La bataille d'Abidjan continue : les troupes d'élite fidèles à Laurent Gbagbo résistent toujours aux combattants pro-Ouattara autour de sa résidence et du palais présidentiel. Télévision Côte d'Ivoire (qui diffuse les messages de Ouattara) a affirmé que les forces de ce dernier se seraient emparées de la résidence, sans que cette information soit confirmée. De nombreuses scènes de pillage sont observées dans la capitale économique, où les habitants restent cloîtrés chez eux.Des informations contradictoires circulent sur le lieu où se trouve actuellement le président sortant. Selon l'ambassadeur de France et l'envoyé spécial du Monde Jean-Philippe Rémy, il serait probablement au palais présidentiel du quartier du Plateau, où les combats sont les plus intensifs. L'UE a affirmé que la levée des sanctions visant à mettre le régime de Gbgabo sous pression ne serait envisagée qu'après le départ de Laurent Gbgabo. Une réunion doit se tenir à ce sujet en début de semaine prochaine. L'Afrique du Sud a elle commencé à mettre en oeuvre ces sanctions, notamment le gel des avoirs liés à Gbagbo. 17h10. Sur RFI, le chanteur ivoirien Alpha Blondy lance un appel à toutes les parties pour cesser les combats et éviter les exactions. Il demande à Laurent Gbagbo de quitter le pouvoir. 17h05. Un porte-parole d'Alassane Ouattara annonce la réouverture "immédiate" des frontières du pays, selon l'AFP.15h18. Une réunion est prévue en fin d'après-midi à l'Elysée en présence du premier ministre, François Fillon, et des ministres des affaires étrangères et de la défense, Alain Juppé et Gérard Longuet.13h52. Les autorités françaises souhaitent le départ de Laurent Gbagbo le plus vite possible afin de mettre fin aux violences à Abidjan, a déclaré vendredi le porte-parole du ministère des affaires étrangères.Bernard Valero a également précisé que la France ne savait pas où se trouve actuellement Laurent Gbagbo.13h48. Laurent Gbagbo "ne démissionnera" pas et, qu'il se trouve à sa résidence ou au palais présidentiel, "il n'en sortira pas vivant", a déclaré vendredi un de ses amis les plus proches, l'ancien responsable socialiste français Guy Labertit.Les troupes de Alassane Ouattara "sont autour de la résidence et de la présidence. Quel que soit l'endroit, il n'en sortira pas vivant", a déclaré Guy Labertit, ancien responsable pour l'Afrique du Parti socialiste (PS) français.13h14. Selon le site d'actualité sur l'Afrique Koaci, "la progression des Frci [Forces républicaines] vers la résidence présidentielle à Cocody est rendu difficile par la résistance pro-Gbagbo et la force française Licorne. 12h55. [Dernière minute] Laurent Gbagbo se trouve "probablement au palais présidentiel" d'Abidjan, a déclaré à l'AFP l'ambassadeur de France en Côte d'Ivoire, Jean-Marc Simon. 12h36. Le Haut Commissariat aux droits de l'homme des Nations sunies exhorte Alassane Ouattara à contrôler ses troupes en Côte d'Ivoire, d'où proviennent des informations non confirmées au sujet d'enlèvements et de civils maltraités. (Source : REUTERS)12h22. [Dernière minute] Selon Libération, qui a interrogé un haut responsable à Paris, les forces pro-Ouattara ont investi la résidence de Laurent Gbagbo dans la nuit dans le quartier de Cocody. Le Président sortant n'y était plus. "Le plus probable est qu'il se cache dans l'agglomération d'Abidjan avec ses partisans", selon ce haut responsable. 12h00. Selon Toussaint Alain, Gbagbo est toujours sur le territoire ivoirien : "Je ne peux pas vous dire exactement où il se trouve", a-t-il déclaré à l'AFP. Il a assuré être en contact régulier avec Laurent Gbagbo et son entourage.11h49. [Dernière minute] L'union africaine demande à Laurent Gbagbo de céder immédiatement le pouvoir à Alassane Ouattara. 11h49. "Eviter les massacres et les pillages" �? Abidjan, les combats opposant les forces loyales à Alassane Ouattara aux derniers fidèles de Laurent Gbagbo se concentrent autour de la résidence du président sortant.11h42. �?coutez le porte-parole du ministère des Affaires étrangères de la France, Bernard Valero, donner les consignes du Quai d'Orsay aux ressortissants français (vidéo ci-dessous) : 11h36. La progression des Forces républicaine a en effet surpris tous les observateurs. Plusieurs facteurs expliquent l'efficacité de l'offensive des forces de Ouattara. Tout d'abord, l'ex-rébellion nordiste des Forces nouvelles prépare cette offensive-éclair depuis des semaines. Ses quelques milliers de combattants dispose d'un arsenal important, enrichi récemment avec le concours du Nigeria et du Burkina Faso, explique [L'Express->http://www.lexpress.fr/actualite/monde/pourquoi-tout-s-accelere-en-cote-d-ivoire_978303.html]. Ensuite, le camp Gbagbo a enregistré de nombreuses défections, dont celle du chef d'état-major de l'armée, le général Philippe Mangou. Enfin, l'isolement diplomatique de Laurent Gbagbo, scellé avec l'adoption par le Conseil de sécurité de l'ONU de la résolution 1975 mercredi, a achevé d'étouffer le régime.

1 2 3 4 5 6 7 8 9

Pr�?©c�?©dent Pause Suivant

  AFP/JEAN-PHILIPPE KSIAZEK

Des membres des forces gbagbistes dans les rues d'Abidjan, le 31 mars. Au quatrième jour d'une offensive éclair, les forces pro-Ouattara, entrées dans la nuit dans la capitale économique, cherchaient à s'emparer du palais présidentiel et de la résidence de Laurent Gbagbo.

AP/Emanuel Ekra

Des soldats de la force française Licorne interviennent à la suite de pillages dans un quartier sud de la ville habités par des ressortissants européens et qui abrite de nombreux commerces.

REUTERS/LUC GNAGO

Les forces fidèles à Laurent Gbagbo auraient cédé le contrôle de l'aéroport d'Abidjan aux casques bleus de l'Onuci.

AP/Emanuel Ekra

Le commandant en chef de l'aéroport d'Abidjan qui avait 100 hommes sous ses ordres a fait défection du camp du président sortant Laurent Gbagbo "et remis le contrôle aux troupes de l'ONU de façon pacifique".

AFP/ISSOUF SANOGO

La résidence de M. Gbagbo est essentiellement protégée par des membres de la garde républicaine, une unité d'élite lourdement équipée, selon des sources concordantes.

AP

Les combats ont commencé à moins d'un kilomètre du périmètre de la résidence de Gbagbo, située dans le quartier chic de Cocody.

AFP/JEAN-PHILIPPE KSIAZEK

"Les 50 000 policiers et gendarmes armés ont tous quitté Gbagbo. Il n'y a que les forces spéciales de la garde républicaine et les Cecos (commandos de forces spéciales)" qui restent, a déclaré le chef de l'ONU en Côte d'Ivoire, Choi Young-jin sur France-Info.

AP

Un partisan d'Alassane Ouattara blessé est évacué.

AP

Les combats se déroulent après l'expiration de l'ultimatum lancé par Guillaume Soro, premier ministre du président Alassane Ouattara, au président sortant Laurent Gbagbo.

$(function() $("#mia_portfolio_1501598").portfolio("previousControl" : "#portfolio_1501598_prev", "nextControl" : "#portfolio_1501598_next", "pauseControl" : "#portfolio_1501598_pause", "pagination" : "#portfolio_1501598_pagination", "autoPlay" : true ); ); 11h17. Selon le correspondant de RFI en Côte d'Ivoire, "il y a encore trois poches de résistance dans Abidjan" 11h14. Panache de fumée près du palais présidentielUn panache de fumée s'élevait ce matin près du palais présidentiel, dans le quartier du Plateau à Abidjan, où des combats opposent les forces du président reconnu par la communauté internationale Alassane Ouattara et les fidèles de son rival Laurent Gbagbo, a constaté l'AFP.10h47. Laurent Gbagbo ne va pas se rendreLaurent Gbagbo n'entend pas se rendre ou céder le pouvoir en dépit des combats autour de sa résidence, a déclaré Toussaint Alain, conseiller du président sortant.10h42. Une employée de l'ONU tuée à AbidjanUne Suédoise employée de l'ONU a été tuée jeudi soir à Abidjan, probablement par une balle perdue, a annoncé le ministère suédois des Affaires étrangères. 10h11. 150 Français accueillis sur un camp des forces françaisesQuelque 150 ressortissants français et 350 étrangers d'autres nationalités ont été accueillis depuis jeudi soir sur le camp de Port-Bouë des forces françaises à Abidjan, a-t-on appris vendredi auprès de l'état-major des armées à Paris.10h06.[Dernière minute] 500 étrangers ont été accueillis sur un camp des forces françaises, a déclaré l'état-major. 9h25. Les combats se poursuiventLes combats à l'arme lourde se poursuive ce matin à Abidjan autour de la résidence du président ivoirien sortant Laurent Gbagbo et du palais présidentiel, selon des habitants et des journalistes de l'AFP. Impossible dans l'immédiat de savoir si M. Gbagbo se trouvait toujours sur place.6h30. Combats à l'arme lourdeDes combats à l'arme lourde se sont déroulés dans la nuit dans le quartier central du Plateau, abritant le palais présidentiel, symbole du pouvoir du président sortant Laurent Gbagbo, ont constaté des journalistes de l'AFP.Après des tirs sporadiques d'armes légères durant la journée, des tirs très intenses d'armes lourdes ont été entendus à partir de 2 heures et ont duré environ une demi-heure.Les forces d'Alassane Ouattara livraient au même moment des combats dans le périmètre de la résidence de M. Gbagbo, dans le quartier de Cocody, où elles ont dit avoir pris la télévision d'Etat RTI. 6h. Gbagbo aurait fuiSelon le site de Jeune Afrique, Laurent Gbagbo aurait fui avec des proches vers une destination inconnue; Sa 2e épouse, Nadiana Bamba alias Nady, aurait, elle, fui plus tôt dans l'apr-ès-midi. Elle aurait été vu à l'aéroport.3 h 07. Les forces fidèles à Alassane Ouattara attaquent la résidence de Laurent Gbagbo.Les forces fidèles à AlassaneOuattara ont attaqué la résidence du président ivoirien sortant Laurent Gbagbo à Abidjan, a annoncé vendredi un porte-parole du gouvernement de Ouattara. «Sa maison est attaquée, c'est certain. Il y a de la résistance, mais elle est attaquée», a déclaré Patrick Achi, interrogé par Reuters.