Côte d'Ivoire: "Garder la compassion pour les victimes" de la crise (gouvernement)

Par AFP

AFRICA RADIO

Le porte-parole du gouvernement ivoirien, Sidi Tiemoko Touré, est resté sur sa réserve après l'annonce de l'acquittement de l'ancien président Laurent Gbagbo par la Cour pénale internationale (CPI), se refusant à commenter la décision de justice mais soulignant qu'il fallait "garder de la compassion pour les victimes".

"On ne commente pas la décision de justice. Mais en toutes choses, il faut garder de la compassion pour les victimes" de la crise post-électorale qui a fait environ 3.000 morts en 2010-2011, a déclaré le porte-parole, sans faire plus de commentaires. Laurent Gbagbo et son ancien ministre de la Jeunesse, Charles Blé Goudé, qui comparaissaient notamment pour crimes contre l'humanité, ont été acquittés mardi de l'ensemble des charges retenues contre eux par la CPI, Les autorités n'avaient jusqu'ici pas commenté la décision de la CPI. Seul, Joel Nguessan, une figure du camp présidentiel avait déclaré à l'AFP : "Nous prenons acte. Il n'y a pas à faire de commentaire politique sur une décision de justice. Simplement, nous disons que tous doivent être conscients qu'après cette crise qui a fait 3.000 morts, c'est +Plus jamais ca!+. Ils faut qu'ils comprennent cela".Le retour de Laurent Gbagbo et la position des autorités ainsi que de la justice ivoirienne qui l'a condamné à 20 ans de prison seront au centre des discussions des prochains jours.