Côte d'Ivoire: Gbagbo "doit se retirer", selon le président de l'UA

8 décembre 2010 à 10h41 par La rédaction

BLANTYRE (AFP)

Le président de l'Union africaine (UA), le Malawite Bingu wa Mutharika, a estimé mercredi que le chef de l'Etat sortant en Côte d'Ivoire Laurent Gbagbo devait se retirer pour "respecter la volonté du peuple" et éviter un "bain de sang" après l'élection présidentielle.

Le leader de l'opposition Alassane Ouattara  "est le vainqueur de l'élection.Le président Gbagbo devrait respecter la volonté du peuple exprimée par les urnes et de ce fait, doit se retirer pour éviter un autre bain de sang en Afrique", a déclaré le président du Malawi dans un communiqué.

"Il est grand temps que les leaders africains respectent la volonté du peuple exprimée par les urnes", a-t-il poursuivi. M.Mutharika s'est dit "attristé" que Laurent Gbagbo ait prêté serment durant les efforts de médiation de l'ex-président sud-africain Thabo Mbeki, envoyé par l'UA dimanche et lundi en Côte d'Ivoire.Cela "a accru la crise constitutionnelle", a-t-il souligné.

Le président de l'UA a appelé les leaders politiques ivoiriens à "se rapprocher et à trouver une solution durable".

Il a estimé, comme la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'ouest (Cédéao) et les observateurs internationaux, que le second tour de l'élection présidentielle, le 28 novembre, avait été remporté par M. Ouattara, donné vainqueur par la Commission électorale indépendante (CEI) avec 54,1% des suffrages.

Mais le Conseil constitutionnel, acquis à M. Gbagbo, a ensuite invalidé ces résultats et l'a proclamé président avec 51,45%. 

Selon Amnesty International, au moins 20 personnes ont été tuées par balles depuis le second tour de la présidentielle.