Côte d'Ivoire: il faut empêcher un "génocide", dit l'ambassadeur de Ouattara à l'ONU

29 décembre 2010 à 19h36 par La rédaction

NEW YORK (Nations unies) (AFP)

L'ambassadeur de Côte d'Ivoire à l'ONU désigné par Alassane Ouattara, le président ivoirien reconnu par les Nations unies, a demandé mercredi à l'organisation d'agir pour empêcher un "génocide" dans son pays.

"Nous sommes à deux doigts d'un génocide, il faut faire quelque chose", a dit Youssouf Bamba.Lui et son équipe ont été reconnus le 23 décembre par l'Assemblée générale des Nations unies comme les représentants de leur pays auprès de l'organisation internationale.

La Côte d'Ivoire est en crise après le refus du président sortant Laurent Gbagbo de céder sa place à son rival Alassane Ouattara, reconnu vainqueur de l'élection présidentielle du 28 novembre par la communauté internationale.

La crise post-électorale a déjà été marquée par des violences meurtrières.Au moins 173 personnes ont été tuées selon l'ONU autour de la mi-décembre, essentiellement des partisans de M. Ouattara.

Le gouvernement Gbagbo a évoqué un bilan de 53 morts depuis fin novembre, dont 14 membres des Forces de défense et de sécurité (FDS, loyales au régime).