Côte d'Ivoire: l'ONU met en garde contre une attaque du QG de M. Ouattara

Par La rédaction

NEW YORK (Nations unies) (AFP)

Le chef de l'ONU Ban Ki-moon a mis en garde jeudi les partisans du président ivoirien sortant Laurent Gbagbo contre une attaque de l'hôtel d'Abidjan qui sert de quartier général à son rival Alassane Ouattara, président reconnu par la communauté internationale.

"Une attaque contre le Golf Hôtel risque de provoquer des violences à grande échelle qui pourraient rallumer la guerre civile", a déclaré M. Ban dans un communiqué.

Selon son porte-parole, Martin Nesirky, M. Ban a rappelé que la mission de maintien de la paix de l'ONU dans le pays avait l'autorisation d'utiliser "tous les moyens nécessaires pour protéger son personnel ainsi que les fonctionnaires d'Etat et les autres civils présents dans l'hôtel".

Charles Blé Goudé, leader des "jeunes patriotes", partisans de Laurent Gbagbo, a affirmé mercredi qu'ils allaient "libérer à mains nues" à partir de samedi le Golf Hôtel d'Abidjan qui sert de quartier général au camp d'Alassane Ouattara.

Quelque 800 Casques Bleus de la force de l'ONU en Côte d'Ivoire (Onuci) sont stationnés aux abords de l'hôtel.Mais le complexe est soumis à un blocus routier des forces fidèles à Laurent Gbagbo.

"La situation qui se détériore continue d'être un motif de profonde inquiétude pour le secrétaire général" de l'ONU, a souligné Martin Nesirky.

M. Ban est "effaré " par les appels de Charles Blé Goudé à "libérer" le Golf Hôtel, a-t-il ajouté.

En outre, Ban Ki-moon a rappelé que toute attaque contre les forces de maintien de la paix constitue un crime au regard de la loi internationale.

"Toute attaque contre le Golf Hôtel pourrait engendrer des violences généralisées qui risquent de relancer la guerre civile", a encore dit le chef de l'ONU.