Côte d'ivoire : Le dépôt des dossiers de candidatures pour les législatives est ouvert

Par Moh SY SAVANÉ

AFRICA RADIO

Dans le cadre des élections législatives, qui auront lieu en Côte d'Ivoire le 6 mars prochain, la commission électorale indépendante (CEI) a ouvert le dépôt des dossiers de candidatures depuis ce lundi. Les candidats potentiels ont jusqu'au 20 janvier pour déposer les leurs.

Au siège de la CEI, une vingtaine de cabines faites en contreplaqué a été installée dans la cour pour accueillir les postulants selon de leur circonscription électorale. Comparativement aux dernières élections locales, la CEI a doublé ses effectifs à cette occasion.
Si pour ces deux premiers jours de dépôt de dossiers il n’y a pas d’affluence, les quelques-uns qui viennent sont pour l’essentiel de potentiels candidats indépendants venus se renseigner. Notamment sur les documents administratifs requis.
Concernant les partis politiques, dont les plus grands ont tous décidé de participer à ces élections, l’heure est au réglage en interne.
Via une note, Henri Konan Bédié a désigné hier son ancien ministre Emile Constant Bombet à la tête d’un comité électoral chargé de valider les candidatures au PDCI. La note indique par ailleurs que le PDCI va "rechercher des candidatures consensuelles avec la coalition des partis politique de l’opposition."
Les deux franges du FPI ont chacun leur comité électoral. Rien n’indique pour l’instant que les "camardes" vont enfin se retrouver, même si les proches de Laurent Gbagbo, tel qu’Assoa Adou et Armand Ouégnin ont rencontré Affi N’Guessan cette semaine suite à sa sortie de prison. Néanmoins au-delà du FPI, "le souhait de toute l’opposition aujourd’hui est d’aller unie à ces législatives" indique un cadre du FPI légal.
Au parti au pouvoir RHDP, le dépôt des intentions de candidatures s’achèvent demain jeudi. Puis la semaine qui suit sera consacré à l’arbitrage et au choix final des candidats. Le parti procédera alors à une centralisation de ses candidatures pour un dépôt unique.
Vraisemblablement tous les partis devraient procéder par un dépôt unique des dossiers de candidatures ; d’autant que cela permet de vérifier le nombre de femmes sur les liste. Car la loi fait désormais obligations aux partis et groupements de partis de présenter au moins 30% de candidature féminines.
La dernière semaine du dépôt des dossiers devraient connaitre, sans doute, plus d’engouement.
Moh SY SAVANÉ, Abidjan, pour Africa Radio.