Côte d'Ivoire: le député pro-Soro Lobognon condamné à un an deprison pour un tweet

Par AFP

AFRICA RADIO

Le député de Fresco (Sud) Alain Lobognon, proche du président l'Assemblée nationale et ancien chef de la rébellion, Guillaume Soro, a été condamné mardi à un an de prison ferme et 300.000 FCFA d'amende (450 euros) pour un tweet dans lequel il accusait le procureur de vouloir faire arrêter un de ses collègues députés.

Les neuf avocats constitués pour le défendre et une trentaine d'autres ont abandonné la salle après que le président a refusé de donner suite à leurs exceptions qui soulevaient notamment la compétence du tribunal.M. Lobognon a été reconnu coupable de "propagation de fausse nouvelle, incitation à la violence et trouble à l'ordre public".Le procureur Richard Adou qui réclamait "une peine exemplaire de 24 mois d'emprisonnement ferme" avait estimé que le tweet en question avait eu des "conséquences": "des affrontements ont eu lieu". Il a aussi évoqué "une situation incontrôlable".Des heurts entre policiers et manifestants avaient eu lieu entre forces de l'ordre et partisans du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI), dont M. Lobognon ne fait pas partie), et les forces de l'ordre au Plateau d'Abidjan où l'élection municipale a été remporté par le PDCI devant un membre du parti du président Ouattara.M. Lobognon, qui a commencé une grève de la faim le 21 janvier, a confié à l'AFP lors d'une des multiples suspensions d'audience qu'il (je) "continuerai ma grève de la faim tant que je ne suis pas rétabli dans mes droits".Le président lui avait demandé d'enlever son écharpe de député au début de l'audience."Nous sommes clairement dans un procès politique. Ce magistrat était aux ordres. Nous l'avons tous compris. C'est un procès politique", a affirmé après l'audience un de ses avocats, Me Affoussiata Bamba Lamine."On va faire appel", a-telle précisé en "espérant" que les "juges auront à coeur de lire le droit. Notre pays en a besoin Ce qui se passe n'est pas bon pour la Côte d'Ivoire. Il ne sert à rien de se mentir (....): il n'y pas de démocratie. Le procès vient de le montrer clairement".