Côte d'Ivoire: le médiateur de l'UA menace Gbagbo de sanctions économiques

Par La rédaction

OUAGADADOUGOU (AFP)

Le médiateur de l'Union africaine (UA) dans la crise ivoirienne, Raila Odinga, en visite mercredi au Burkina Faso après l'échec de sa médiation à Abidjan, a menacé le président ivoirien sortant Laurent Gbagbo de sanctions économiques s'il ne cédait pas le pouvoir.

"Nous avons été fermes et très clairs, si M. Gbagbo ne prend pas en compte les différentes propositions qui vont lui être faites, la fenêtre des négociations va se refermer bientôt et nous allons passer à une autre étape qui inclut notamment l'utilisation d'autres moyens tels que les sanctions économiques et autres", a déclaré le Premier ministre kényan à la presse.

M. Odinga s'exprimait à l'issue d'une "concertation" qu'il a qualifiée de "très approfondie" avec le président burkinabè Blaise Compaoré.

"Le président Gbagbo n'a pas accepté notre requête (de céder le pouvoir) mais là n'est pas la question, la question c'est comment donner des assurances à M. Gbagbo quant à une sortie honorable", a-t-il poursuivi.

"Il est aussi temps pour l'Afrique d'être incisif sur cette question (du départ de Gbagbo du pouvoir)", a souligné M. Odinga qui a dû partager le pouvoir avec le président Mwai Kibaki après des élections controversées.

"Il y a dix-sept pays en Afrique qui doivent organiser des élections et on ne peut pas accepter que quelqu'un qui a perdu les élections puissent vouloir s'imposer par la force", a insisté M. Odinga soulignant qu'il est "important pour l'Afrique de cultiver et de promouvoir la culture de la démocratie".

M. Odinga, qui était depuis lundi à Abidjan, à échoué à faire plier M. Gbagbo pour céder le pouvoir à son rival Alassane Ouattara, l'autre président proclamé après la présidentielle du 28 novembre et qui est soutenu par la communauté internationale.

"Je crois que M. Gbagbo n'a pas le choix (sur la poursuite de ma mission).J'ai été nommé par l'UA pour entreprendre cette mission et je compte continuer jusqu'à ce que l'UA me dise ce qu'il y a lieu de faire", a indiqué le médiateur de l'UA, qui a été "récusé" mercredi par le camp Gbagbo.

Par ailleurs, le Premier ministre nommé par Ouattara, Guillaume Soro, est arrivé à Ouagadougou où il doit s'entretenir jeudi avec M. Compaoré.