Côte d'Ivoire: liberté provisoire pour les ex-dirigeants du cacao

Par La rédaction

ABIDJAN (AFP)

Les ex-dirigeants de la filière cacao de Côte d'Ivoire, premier producteur mondial, accusés de malversations massives et incarcérés depuis mi-2008, ont obtenu vendredi la liberté provisoire, a-t-on appris de source judiciaire.

Lors d'une audience vendredi matin, le tribunal correctionnel d'Abidjan a prononcé la mise en liberté provisoire des 22 détenus, une décision accueillie par les intéressés et leurs proches avec des acclamations, a constaté une journaliste de l'AFP.

Le sensible "procès du cacao" avait été reporté à plusieurs reprises fin 2010, sur fond de campagne présidentielle, d'élection puis de crise post-électorale.

Ouverte en octobre 2007 à la demande du président Laurent Gbagbo, une vaste enquête judiciaire avait débouché sur l'arrestation en juin 2008 de la quasi-totalité des responsables de la juteuse filière, dont des proches de M. Gbagbo que la communauté internationale appelle désormais à céder le pouvoir à Alassane Ouattara, reconnu chef de l'Etat à l'extérieur.

Ces anciens "barons" du cacao étaient détenus notamment pour "détournement de fonds".Le cacao et le café représentent environ 20% du PIB ivoirien.