Côte d'Ivoire: lles forces de l'ordre dispersent des manifestants à Abidjan, des blessés

16 décembre 2010 à 8h53 par La rédaction

ABIDJAN (AFP)

Les forces de l'ordre fidèles à Laurent Gbagbo ont dispersé jeudi matin des manifestants qui voulaient marcher sur le siège de la télévision nationale à Abidjan, à l'appel du camp de son rival Alassane Ouattara, faisant au moins trois blessés.

Entre 300 et 400 jeunes qui tentaient de quitter le quartier d'Abobo (nord) un fief de M. Ouattara, ont été dispersés à l'aide de gaz lacrymogènes par une quinzaine de membres des Forces de défense et de sécurité (FDS) qui leur faisaient face.

Un journaliste de l'AFP a pu voir trois jeunes étendus à terre, inertes, sans qu'il soit possible dans l'immédiat de déterminer leur état.

Dans le quartier d'Adjamé, situé à proximité d'Abobo, d'autres jeunes manifestants ont barré une route et jeté des pierres, mais des gendarmes les ont dispersés en tirant en l'air.

En plus des tirs de sommation, d'autres coups de feu ont été entendus par l'AFP dans ce quartier et avaient cessé vers 09H00 (locales et GMT).Aucune précision n'était dans un premier temps disponible sur l'origine de ces coups de feu.

Ces deux quartiers populaires se trouvent au nord du quartier chic de Cocody où est situé le siège de la télévision publique RTI, aux mains du camp Gbagbo, vers lequel ont prévu de marcher les partisans de M. Ouattara.

Cette manifestation est une étape majeure dans l'affrontement entre les deux hommes, tous deux présidents proclamés après l'élection du 28 novembre.