Côte d'Ivoire - MAM " Nous n'en sommes pas au niveau des sanctions"

9 décembre 2010 à 10h24 par La rédaction

Invité par Patrick Cohen dans le 7/9 de France-Inter du 09 Décembre, la Ministre des affaires étrangères, Michèle Alliot-Marie, est revenue sur la crise postélectorale en Côte d'Ivoire.Elle réaffirme tout d'abord le soutient de la France au président élu, Alassane Ouattara, rappelant au passage que cette reconnaissance est internationale (ONU, Cédéao, UA, UE, �?�) et, que de fait, Laurent Gbagbo n'a plus de légitimité pour se maintenir à son poste. Elle insiste également sur la volonté de la France de faire en sorte que la transition se fasse en douceur, sans violence. Pour elle, la Côte d'Ivoire a une grande tradition démocratique, et doit continuer à s'inscrire dans cette tradition. Elle rappelle que le président Sarkozy à joint Laurent Gbagbo pour « l'encourager à accepter » la transition, et à la relance du journaliste qui lui demande si cet encouragement a été assorti de menaces de sanctions, elle répond : « Nous n'en sommes pas à ce niveau la » mais n'exclue pas des mesures prises en concertation avec la communauté internationale. Enfin, à la question : « Laurent Gbagbo peut-il gagner à l'usure », elle déclare très clairement qu'à sa connaissance aucun pays, si ce n'est la Corée du Nord, ne peut vivre sans relation avec ses voisins. Regardez la vidéo de l'interview, jusqu'à 5.05
Michèle Alliot-Marie
envoyé par franceinter. - L'actualité du moment en vidéo.