Côte d'Ivoire: "Ne pas avoir peur de faire la vérité sur les crimes", dit Benoît XVI

4 novembre 2011 à 13h59 par La rédaction

CITE DU VATICAN (AFP) - (AFP)

Le pape Benoît XVI a demandé vendredi aux responsables de Côte d'Ivoire de "ne pas avoir peur de faire la vérité sur les crimes", en recevant au Vatican les lettres de créances du nouvel ambassadeur ivoirien, Joseph Tebah-Klah.

Evoquant la grave crise post-électorale qui avait vu s'affronter le président sortant Laurent Gbagbo, qui refusait le quitter le pouvoir, et son rival légitimement élu et reconnu par la communauté internationale, Alassane Ouattara, le pape a encouragé ce pays africain "à promouvoir toutes les initiatives qui conduisent à la paix et à la justice".

Il a salué à cet égard la création de la Commission Dialogue-vérité-réconciliation.

"Il ne faut pas avoir peur, a-t-il souligné, de faire la vérité sur les crimes et sur toutes les atteintes commises contre les droits des personnes".

"Le vivre ensemble ne sera possible et harmonieux qu'à travers la recherche de la vérité et de la justice.Et ce vivre ensemble passe par le respect des droits inaliénables de l'autre qui est, en fait, un autre moi-même", a-t-il insisté.

"C'est le chemin de réconciliation qu'il faut entreprendre car l'Afrique et le monde vous regardent avec attention et confiance", a encore dit Benoît XVI qui se rend dans deux semaines au Bénin.

La crise en Côte d'Ivoire, première puissance francophone de l'Afrique de l'Ouest, avait profondément inquiété les pays voisins, qui craignaient des répercussions sur leur stabilité et leur cohésion nationale souvent fragile.