Côte d'Ivoire: prêt de 68 millions d'euros de Paris pour le developpement du coton

Par AFP

AFRICA RADIO

La France et la Côte d'Ivoire ont signé jeudi à Abidjan un accord de coopération pour le développement d'un projet d'envergure dans la filière coton d'un montant de 45 milliards de FCFA (68,6 millions d'euros).

Le prêt, octroyé par l'Agence française de développement (AFD), vise à financer sur cinq ans le projet de Résilience des systèmes cotonniers en Côte d'Ivoire (Resco).L'accord a été signé entre le ministre français de l'Économie et des Finances Bruno Lemaire, en visite à Abidjan jusqu'à vendredi, le directeur de l'AFD Emmanuel Debroise, et les ministres ivoiriens de l'Economie et du Budget, Adama Coulibaly et Moussa Sanogo.Le projet Resco vise à soutenir "la professionnalisation et la durabilité de la filière cotonnière en Côte d'Ivoire, par une transition agroécologique, afin d'accroitre la production en préservant les ressources naturelles".Le projet prévu dans le nord de la Côte d'Ivoire, bassin cotonnier du pays, va cibler 120.000 exploitations agricoles familiales tout en "assurant une bonne gouvernance de la filière, incluant les femmes et les jeunes"."C'est une excellente nouvelle, ce projet va permettre de maintenir l'engouement des +cotonculteurs+ et apporter des moyens additionnels à une filière résiliente et économiquement rentable" s'est félicité auprès de l'AFP Adama Coulibaly (homonyme du ministre ivoirien de l'Economie), directeur du Conseil coton-anacarde (CCA) qui gère la filière.La production cotonnière 2020-2021 en Côte d'Ivoire s'est soldée par une récolte de 553.000 tonnes, contre 490.000 lors de la campagne précédente, hissant le pays au 2e rang des producteurs africains de "l'or blanc", après le Bénin."C'est la première fois que la Côte d'Ivoire franchit le seuil de 500.000 tonnes. Ce qui nous met en deuxième position après le Bénin, nous avons doublé le Burkina et le Mali" s'est réjoui M. Coulibaly.