Covid-19: en pleine campagne électorale, le Congo réceptionne des vaccins chinois

Par AFP

AFRICA RADIO

En pleine campagne électorale, le gouvernement du Congo-Brazzaville a réceptionné mercredi ses premiers vaccins contre le Covid-19 sous la forme de 100.000 doses Sinopharm offertes par la Chine, très présente dans ce pays d'Afrique centrale.

Ce don "prouve que la Chine reste toujours aux côtés des pays en voie de développement pour lutter ensemble contre le Covid-19", a déclaré à la presse l'ambassadeur de Pékin Ma Fulin, présent à l'aéroport de Brazzaville.La Chine est l'un des principaux créanciers du Congo-Brazzaville, pays pétrolier très endetté. Pékin avait annoncé une remise de dette début février.Une restructuration de la dette chinoise avait été nécessaire en 2019 avant la conclusion d'un accord du Congo-Brazzaville avec le Fonds monétaire international (FMI) pour un programme d'aide.En pleine campagne pour l'élection présidentielle du 21 mars, trois membres du gouvernement ont fait le déplacement de l'aéroport international de Brazzaville pour recevoir ce don chinois contenant également plus de cent mille seringues."C'est la preuve que le gouvernement tient ses promesses", s'est félicitée Jacqueline Lydia Mikolo, ministre de la Santé."La vaccination va démarrer dans les jours qui suivent", a-t-elle ajouté sans autre précision."On commencera par vacciner les personnes les plus exposées : le personnel de santé, la presse qui est au contact avec tout le monde, la force publique", a précisé à l'AFP le Pr Alexis Elira Dokekias, responsable d'une "Task force" anti-Covid.Officiellement la maladie a touché plus de 5.000 personnes pour 120 décès, dans ce pays d'environ cinq millions d'habitants. Le premier cas est apparu le 14 mars 2020.En face, de l'autre côté du fleuve Congo, la République démocratique du Congo a annoncé que la campagne de vaccination commencerait à Kinshasa le 15 mars.Kinshasa a réceptionné la semaine dernière 1,7 million de doses de vaccins AstraZeneca/Oxford via le dispositif Covax, qui vise à fournir cette année des vaccins anti-Covid à 20% de la population de près de 200 pays.