Covid: le Gabon allège ses restrictions, notamment pour les personnes vaccinées

Par AFP

AFRICA RADIO

Après plus d'un an de mesures très restrictives contre le Covid-19, le Gabon en allège certaines, dont le couvre-feu, et en exempte les personnes vaccinées, mais impose une quarantaine de 24H pour les voyageurs internationaux, a annoncé vendredi le président Ali Bongo Ondimba.

Ce petit Etat pétrolier d'Afrique centrale avait instauré dès mars 2020 des mesures très restrictives, dont un confinement, et un long couvre-feu qui n'a jamais été levé depuis.A ce jour, pour une population d'un peu plus de 2 millions d'habitants, le pays a annoncé officiellement 150 décès pour plus de 24.000 cas positifs recensés.Dans une allocution télévisée, le président Ali Bongo Ondimba a salué les "efforts" et les "sacrifices" des Gabonais. Le combat contre le Covid-19, "nous sommes en train de le gagner", a-t-il assuré, en évoquant un nombre de contaminations "stabilisé autour de 50 par jour".Aussi a-t-il annoncé que le début du couvre-feu, actuellement de 18H00 à 5H00, sera repoussé à 21H00 "dans les prochains jours".Les bars, fermés depuis plus d'un an, seront autorisés à ouvrir jusqu'à 20H30, ainsi que les restaurants dont seuls ceux équipés d'une terrasse extérieure étaient autorisés depuis février à servir les clients, sur présentation, officiellement, d'un test PCR négatif.Evoquant seulement "14.000 personnes vaccinées" et promettant "que ce nombre augmentera considérablement" dans les prochains jours, M. Bongo a également annoncé que ceux qui ont reçu les injections seront autorisés à circuler durant le couvre-feu et à être servis dans les bars et restaurants sans test PCR.De même, les personnes vaccinées pourront prendre part "librement" aux célébrations des cultes et aux activités sportives, sans test PCR.La Chine avait fait un don de 100.000 doses de son vaccin Sinopharm mi-mars mais les Gabonais se montrent réticents et ne se précipitent pas dans les centres de vaccinations.M. Bongo a annoncé le maintien, voire le renforcement, des restrictions concernant les personnes entrant au Gabon, déjà soumises à un test PCR à l'arrivée dans les aéroports, avec des compagnies aériennes internationales limitées à deux rotations par semaine.Désormais, "les voyageurs internationaux" devront observer "une quarantaine de 24 heures" dans un hôtel en attendant le résultat négatif de leur test PCR, à l'exception des personnes vaccinées.