Crash en Namibie: l'identification des victimes a commencé

2 décembre 2013 à 11h17 par La rédaction

Windhoek (AFP)

Des experts tentent lundi d'identifier les victimes du crash d'un avion mozambicain dans le nord-est de la Namibie vendredi alors qu'il assurait un vol Maputo-Luanda, ont indiqué des responsables après la récupération des corps de 31 des 33 victimes.

"Il sera difficile de dire à quelle heure nous allons finir, au vu du processus impliqué", a indiqué à l'AFP le directeur de l'institut national de médecine légale namibien, Paul Ludik.

Tests ADN et examen des effets personnels des victimes, dont les corps ont été transportés vers la capitale namibienne Windhoek, doivent permettre de les identifier, a-t-il précisé.

Un pilote qui a requis l'anonymat avait décrit dimanche le lieu de l'accident comme "horrible", avec des lambeaux de corps déchiquetés éparpillés partout.Les deux victimes dont les corps n'ont pas été retrouvés sont peut-être tombés durant la chute de l'appareil, selon les autorités namibiennes.

Si les autorités namibiennes sont responsables des opérations d'identification et de l'enquête, d'autres spécialistes doivent également venir d'Angola, du Brésil, du Mozambique et des Etats-Unis.Ils examineront notamment les boîtes noires et deux enregistreurs vocaux, qui ont été récupérés.

L'avion, un Embraer brésilien E190 livré en novembre 2012 à la compagnie publique nationale mozambicaine LAM, s'était écrasé vendredi dans le parc national de Bwabwata, au nord-est de la Namibie, alors qu'il assurait la liaison entre Maputo et Luanda, par gros temps.

Il n'y a aucun survivant parmi les 6 membres d'équipage et 27 passagers de différentes nationalités (dix Mozambicains, neuf Angolais, cinq Portugais, un Français, un Luso-Brésilien et un Chinois).

Des pluies torrentielles tombaient lorsque s'est produit le crash, mais la cause exacte de l'accident reste à déterminer.