Criminalité: la Libye plaide pour une plus grande coopération régionale

Par La rédaction

TRIPOLI (AFP) - (AFP)

Le Premier ministre des autorités libyennes de transition, Abdel Rahim al-Kib, a plaidé dimanche à Tripoli pour un "renforcement de la coopération régionale" afin de lutter contre la montée de la criminalité.

"Les régions frontalières ont assisté à une hausse notable du trafic de drogue et d'armes", a-t-il déploré à l'ouverture d'une conférence ministérielle régionale sur la sécurité aux frontières.

M. Kib a également fait état d'une hausse de l'immigration clandestine et souligné que les contrebandiers profitaient du laxisme lors des contrôles aux frontières pour faire entrer des denrées alimentaires périmées, des médicaments ou encore de l'alcool en Libye.

"Nous devons renforcer la coopération régionale afin d'éradiquer ces activités qui se développent", a dit M. Kib.

La conférence de Tripoli, organisée durant deux jours, rassemble des ministres et représentants de l'Algérie, du Tchad, de l'Egypte, du Mali, de la Mauritanie, du Maroc, du Niger, du Soudan et de la Tunisie, avec pour objectif de renforcer la coopération sur le terrain.

Des diplomates et délégués de l'Union africaine, de la Ligue arabe, de l'Union européenne et de l'ONU y participent également.