Darfour: 7 morts dans des heurts entre des réfugiés et la police, selon un chef rebelle

4 septembre 2010 à 11h31 par La rédaction

KHARTOUM (AFP)

Sept personnes ont péri et 18 ont été blessées samedi dans des heurts avec la police survenus dans deux camps de réfugiés au Darfour, a affirmé l'Armée/Mouvement de libération du Soudan (SLA/M), l'un des principaux groupes rebelles de cette région troublée de l'ouest du Soudan.

Ce mouvement est mené par Abdelwahid Nour, qui vit en exil à Paris.

"Samedi matin, les forces gouvernementales ont attaqué des déplacés dans les camps de Hamidiya et Khamsa Dagaig", a dit à l'AFP le porte-parole du SLA/M Ibrahim al-Helou dans un entretien téléphonique depuis la capitale française.

Sept réfugiés sont morts et 18 ont été blessés et les "coups de feu continuent", a-t-il ajouté.

Un porte-parole de la Force de maintien de la paix ONU-Union africaine au Darfour (Minuad) a indiqué que la mission avait reçu des informations faisant état de morts dans les affrontements, mais ne pouvait confirmer qui avaient pris part à ces combats.

"Nous n'avons pas de bilan des victimes et nous avons envoyé une équipe pour enquêter mais elle n'a pu avoir accès à la zone", a dit Chris Cycmanick.

La veille, M. Helou avait affirmé à l'AFP que des dizaines de personnes avaient été tuées et plus d'une centaine blessées lors d'une attaque dans le Nord du Darfour.

Le SLA/M avait accusé l'armée, qui a nié être impliquée dans des violences, tandis que des informations, non confirmées, reçues par Minuad, faisaient état d'une attaque d'hommes armés à cheval et à dos de chameau.

La guerre civile au Darfour, dans l'ouest du Soudan, a fait 300.000 morts depuis sept ans selon les estimations de l'ONU -10.000 d'après Khartoum- et 2,7 millions de déplacés.