Darfour: l'ONU demande l'accès rapide des humanitaires au camp de Kalma

Par La rédaction

KHARTOUM (AFP)

Le Soudan doit cesser de bloquer l'accès des humanitaires au camp de déplacés darfouris de Kalma, où la situation sanitaire risque de se "détériorer rapidement" après des heurts violents, a affirmé samedi le chef des opérations humanitaires de l'ONU John Holmes.

"Je suis extrêmement préoccupé par le bien-être des déplacés du camp de Kalma, auxquels nous n'avons pas été en mesure de distribuer de l'aide depuis deux semaines", a déclaré M. Holmes dans un communiqué transmis à l'AFP samedi."Si l'accès n'est pas restauré rapidement la situation risque de se détériorer rapidement", a-t-il prévenu.

Des combats meurtriers ont opposé il y a deux semaines des supporters de l'Armée de libération du Soudan (SLA) d'Abdelwahid Nour, important groupe rebelle hostile au processus de paix, à des partisans des pourparlers de paix, faisant jusqu'à huit morts à Kalma.Une clinique médicale a également été incendiée.

Les autorités soudanaises ont bloqué l'accès à cinq ONG internationales et aux agences de l'ONU à la suite de ces affrontements dans ce camp peuplé de plus 80.000 déplacés.

"La distribution de nourriture, d'essence pour les pompes à eau n'a pas été possible.L'hygiène publique est aussi une préoccupation majeure alors que nous sommes dans la saison des pluies.Et nous ne savons pas où sont des milliers de déplacés", a ajouté M. Holmes.

"Nous avons besoin d'un accès immédiat afin de répondre aux besoins de ceux qui sont restés là.Nous devons aussi savoir combien de personnes ont quitté le camp, où elles sont parties afin de les aider également", a ajouté le chef du bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU, John Holmes.

L'ONU négocie avec les autorités soudanaises l'accès au camp de Kalma, mais "aucun progrès n'a été fait", a déploré M. Holmes, soulignant les difficultés d'accès et les menaces de violence qui pèsent contre les humanitaires au Darfour.

Le conflit civil dans cette région de l'ouest du Soudan a fait 300.000 morts depuis sept ans selon les estimations de l'ONU - environ 10.000 d'après Khartoum - et 2,7 millions de déplacés.Mais depuis mars 2009, la situation sécuritaire s'est détériorée pour les humanitaires au Darfour.