Darfour: l'UE critique l'expulsion par le Soudan de responsables de l'OIM

16 juillet 2010 à 11h08 par La rédaction

BRUXELLES (AFP)

La Commission européenne a critiqué vendredi la décision du Soudan d'expulser deux hauts responsables de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) actifs au Darfour, dans le sillage du mandat d'arrêt contre le président Omar el-Béchir pour génocide.

"Cette décision malheureuse va en premier lieu pénaliser la population soudanaise", a estimé la commissaire à l'aide humanitaire, Kristalina Georgieva, soulignant qu'elle "regrettait profondément" l'expulsion.

"L'aide humanitaire est fournie en fonction des besoins des populations, sans lien avec toute considération politique", a-t-elle ajouté, appelant les autorités soudanaises "à soutenir et protéger" les organisations humanitaires au Darfour.

Les deux responsables visés de l'OIM sont une italienne et une Espagnole.

Ces expulsions interviennent après l'émission lundi d'un deuxième mandat d'arrêt de la Cour pénale internationale (CPI) contre le président Omar el-Béchir, cette fois pour génocide au Darfour.

L'OIM est une agence intergouvernementale, mais elle ne fait pas partie de la grande famille des agences de l'ONU.Les projets de l'OIM au Soudan sont financés par le Canada, l'Australie, le Japon, les Pays-Bas, les Etats-Unis et la Commission européenne.