Darfour: les Etats-Unis "profondément préoccupés" par des arrestations

2 novembre 2010 à 22h41 par La rédaction

WASHINGTON (AFP)

Les Etats-Unis sont "profondément préoccupés" par les arrestations au Soudan de militants des droits de l'homme du Darfour, a réagi mardi le porte-parole de la diplomatie américaine.

"Concernant le Darfour, les Etats-Unis sont profondément préoccupés par les informations sur l'arrestation de plusieurs militants des droits de l'homme et la fermeture des bureaux à Khartoum de la station de radio du Darfour", a déploré Philip Crowley.

"Radio Dabanga est une source d'information en temps réel très importante au Darfour", a-t-il insisté.

De son côté, l'ambassadrice américaine à l'ONU Susan Rice a elle aussi condamné la fermeture de la radio et les arrestations.

"Les Etats-Unis condamnent fermement la fermeture annoncée du bureau de Khartoum de Radio Dabanga et l'arrestation de treize employés et défenseurs des droits de l'homme", a-t-elle dit."Ces arrestations traduisent une tendance émergente au harcèlement et à l'intimidation par le gouvernement du Soudan contre la société civile à l'approche des référendums du 9 janvier", a-t-elle ajouté.

Dix militants du Darfour, dont l'avocat Abderahmane Gassim et neuf membres du Réseau de défense des droits de l'Homme en faveur de la démocratie (HAND), une ONG locale, ont été arrêtés depuis samedi à Khartoum.

Un collaborateur de Radio Dabanga figure parmi les personnes interpellées.Cette station de radio établie au Pays-Bas diffuse sur onde courte dans les langues vernaculaires au Darfour.

L'émissaire américain Scott Gration est au Soudan, où il a rencontré depuis lundi toutes les parties en vue des référendums prévus le 9 janvier.Il "exprimera cette préoccupation directement avec de hauts responsables soudanais" mercredi, a annoncé le porte-parole.

Lundi, le président américain, Barack Obama, avait décidé de maintenir pour au moins un an supplémentaire les sanctions économiques américaines contre le Soudan.