Darfour: reprise des combats meurtriers entre tribus arabes

Par La rédaction

KHARTOUM (AFP)

Deux importantes tribus arabes du Darfour, qui avaient cessé les hostilités fin juin, ont repris leurs affrontements meurtriers au cours des derniers jours, a indiqué mardi le responsable d'une tribu impliquée.

"Aujourd'hui (mardi) et hier, les Rezeigat ont attaqué un de nos villages à l'ouest de la région de Kass.Ils ont tué 27 personnes et en ont blessés 13 autres.Les blessés ont été transportés à l'hôpital de Kass", a dit à l'AFP Ezzedine al-Mandil, un haut responsable de la tribu rivale des Misseriya.

Des branches des tribus arabes Rizeigat et Misseriya se sont livré, de mars à juin, des batailles féroces dans le sud et l'ouest du Darfour à l'origine de plusieurs centaines de morts.Les deux tribus avaient signé le 28 juin un accord de réconciliation, mettant ainsi fin à cette parenthèse sanguinaire dans l'histoire de leurs relations.

Les nouveaux affrontements, les premiers entre ces deux tribus rivales depuis cet accord, surviennent en plein mois du ramadan, où la population du Darfour, musulmane, respecte le jeûne diurne.

Il n'a pas été possible tard mardi soir de confirmer ces informations auprès de représentants de la tribu rivale Rizeiqat ou de casques bleus de la mission de paix ONU-Union africaine (Minuad).

La guerre civile au Darfour, dans l'ouest du Soudan, a fait 300.000 morts depuis sept ans selon les estimations de l'ONU -10.000 d'après Khartoum- et 2,7 millions de déplacés.

Au conflit entre mouvements rebelles et forces pro-gouvernementales, se sont progressivement ajoutés des combats récurrents entre tribus arabes rivales et une montée en puissance du banditisme, qui va de simples braquages de voitures aux enlèvements d'expatriés.