Décès de Michel Kodjo, premier peintre à avoir exposé en 1957 en Côte d'Ivoire

Par AFP

AFRICA RADIO

Michel Kodjo, premier artiste-peintre et sculpteur à avoir exposé dans son pays la Côte d'Ivoire, promoteur d'un savant mélange entre l'art traditionnel et l'art contemporain, est décédé mercredi à l'âge de 86 ans, a-t-on appris jeudi auprès de ses proches.

Né en 1935 dans la région d'Aboisso (sud-est), il est présenté par ses pairs comme "le premier à avoir fait une exposition individuelle en Côte d'Ivoire, à l'hôtel de ville d'Abidjan en 1957", à seulement 22 ans."Il travaillait sur les visages mêlés d'une forme de mysticisme qui laissait transparaitre des masques africains", a salué Amadou Sanou, directeur du site internet d'informations culturelles, Farafina-culture. "Il utilisait les couleurs chaudes spécialement le rouge, rendant ses toiles très gaies".Après son exposition en 1957, Michel Kodjo bénéficie d'une bourse pour étudier à l'école des arts décoratifs de Nice (sud-est de la France), de 1959 à 1961. Il obtient le premier prix de dessin et décoration decerné par cette ville en 1964. Étudiant à l'école des beaux-arts de Clermont-Ferrand (centre de la France) en 1968, il obtient son certificat d'aptitude à une formation artistique supérieure.Il s'était installé depuis 1970 en pionnier dans la ville balnéaire de Grand-Bassam, près d'Abidjan, où vivent actuellement de nombreux artistes, peintres et musiciens.Michel Kodjo a été avec le dessinateur et poète ivoirien Frédéric Bruly Bouabré, mort en 2014 à l'âge de 90 ans, l'un des précurseurs de la peinture moderne en Côte d'Ivoire, laissant un "héritage impérissable".