Des armes venues de Libye utilisées dans des attentats en Algérie

Par La rédaction

ALGER (AFP)

Des armes venues de Libye, théâtre d'une insurrection contre le régime de Mouammar Kadhafi, ont été utilisées pour commettre des attentats en Algérie, a déclaré mercredi le ministre délégué algérien chargé des Affaires maghrébines et Africaines Abdelkader Messahel.

"Il y a eu une recrudescence d'attentats chez nous.Ce n'est pas un hasard.Elle est le fait d'armes et de munitions qui arrivent de Libye", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à Alger.

"La Libye est devenue un dépôt (d'armes) à ciel ouvert.Il y a beaucoup d'armes qui circulent dans ce pays et qui sont transférées vers des zones de conflit", a ajouté M. Messahel.

En avril et mai, l'Algérie a été le théâtre d'une série d'attenats contre les forces de sécurité.

Sept soldats ont été tués en mai lors d'une attaque contre un poste militaire avancé dans la région de Jijel à 350 km à l'est d'Alger.En avril, une série d'attaques islamistes attribuées à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) ont fait une trentaine de morts dans les rangs des forces de sécurité dans les régions de Tizi Ouzou (110 km à l'est d'Alger), Boumerdès et Bouira (125 km au sud-est d'Alger).